Campagne « Aidez Gaza à respirer »

La Fondation CJPME (un organisme de bienfaisance canadien enregistré) et Le Fonds de justice sociale de l’AFPC travaillent avec la Fondation pour le développement international et de secours (IDRF) pour aider à fournir des équipements de production d'oxygène aux centres médicaux de l'est de Gaza.

La pandémie de COVID-19 a augmenté la demande en oxygène médical à Gaza, une demande qui n’était déjà pas satisfaite avant la pandémie. L’IDRF, une organisation canadienne d’aide internationale, travaille avec des organisations locales à but non lucratif pour acheter et installer une nouvelle usine à oxygène à l’hôpital médical de Hayfa (HMH). La nouvelle centrale fournira de l’oxygène médical à l’hôpital en tant que tel, et aux centres médicaux environnants qui en ont besoin. La campagne « Aidez Gaza à respirer » permettra de récolter une partie de l’argent nécessaire à l’installation de la centrale d’oxygène requise. Le projet recevra en parallèle des fonds provenant d’autres sources.

Pouvez-vous faire un don ?  

Cliquez-ici pour faire un don maintenant. Les dons donnent droit à un reçu d’impôt canadien, grâce à la collaboration de la Fondation CJPME.

Contexte du projet

La bande de Gaza est un territoire de 365km2 situé dans le sud-est de la Méditerranée et qui compte plus de 2 millions de personnes (50% d’enfants et 75% de réfugiés) sous la juridiction de l’Autorité palestinienne. La Banque mondiale a récemment décrit l’économie de Gaza comme étant en chute libre, avec des indicateurs socio-économiques qui se dégradent : le taux de chômage est de 55%, plus de la moitié des familles (57%) vivent en dessous du seuil de pauvreté et 68% sont en situation d’insécurité alimentaire. L’ONU a décrit la situation comme une urgence chronique et une crise prolongée de la dignité humaine.

Le pic actuel des cas de COVID-19 met à rude épreuve la capacité du système de santé de Gaza. La forte densité de population et la pauvreté omniprésente signifient que le taux d’infections et d’hospitalisations continue d’augmenter malgré les couvre-feux nocturnes et la fermeture des écoles, des universités et des mosquées. Alors que les préparatifs d’un plan national de vaccination sont en cours, des milliers de personnes ont besoin d’une aide médicale immédiate et vitale et ont besoin d’oxygène.

Ce projet vise à combler les pénuries critiques d’oxygène dans l’est de Gaza, où il n'y a actuellement aucune usine d'oxygène médical disponible. L’HMH se fournit actuellement dans une usine d’oxygène locale, et manque en permanence d’oxygène pour l’alimentation complète de tous ses équipements et patients. L’HMH est le plus grand hôpital de l’est de Gaza avec deux salles chirurgicales opérationnelles et de nombreux ventilateurs.

Objectifs du projet

Le projet vise à éliminer les pénuries d’oxygène entre les hôpitaux palestiniens et les installations médicales dans l’est de Gaz. En termes quantitatifs, le projet a trois objectifs :

  1. L’achat et l’installation d’une usine à oxygène (compresseur d’oxygène, unité de remplissage, réservoirs, etc.) ayant la capacité de produire 900 litres d’oxygène liquide par tour. Chaque tour dure environ 3,5 heures (1 litre de liquide = 150 litres de gaz, donc un total de 135 000 litres de gaz par tour.). L’achat comprendra :
    • L’achat et l’installation de l’usine à oxygène.
    • L’achat et l’installation d’une unité de remplissage, pour remplir les tubes d’oxygène en vue de livraison hors site.
    • Achat de tubes d’oxygène pour le stockage.
  2. La distribution de plus de 650 litres d’oxygène pur par minute à des milliers de patients situés dans l’est de Gaza (c’est-à-dire en utilisant la pleine puissance de la centrale à oxygène).
  3. Fournir de l’oxygène pur à plus de cinq centres médicaux, coupant ainsi les coûts de plus de 50%.

Les bénéficiaires directs incluent :

  1. Les milliers de patients admis et traités à l’HMH, incluant les patients COVID qui ont besoin de traitements vitaux immédiats. L’HMH traite actuellement 8000 à 12000 patients par mois.
  2. Les centaines de membres du personnel médical de l’HMH qui prescrivent et fournissent des traitements à base d’oxygène.
  3. Les cinq centres médicaux additionnels et leurs patients qui verront leurs coûts réduits grâce à l’approvisionnement par la centrale à oxygène.

 

Showing 1 reaction

Please check your e-mail for a link to activate your account.